Edito de M. Didier PINEL, DAFPIC

Edito de M. Didier PINEL, DAFPIC

En ce début d'année scolaire, qu'il me soit d'abord permis de saluer le travail accompli par Yves Guyot et son équipe au sein de la DAET puisque ce dernier vient de prendre sa retraite. C'est à cette équipe et notamment aux chargées de mission Ecole-Entreprise et aux ingénieurs pour l'école que revient le mérite des actions qui ont déjà marqué le début de cette année scolaire et qui sont exemplaires de ce qu'est notre rôle.


Je pense évidemment à la convention de partenariat établie avec la société ST Microelectronics qui, forte de ses deux sites et de ses 6000 salariés, s'est engagée le 21 septembre dernier dans un partenariat triennal ouvrant de nouvelles pistes de complémentarité. Exemplaire de la volonté de notre académie de valoriser les collaborations avec les acteurs de l'industrie et de l'économie dans les territoires, cette nouvelle étape est aussi une parfaite illustration de la volonté du recteur de valoriser les parcours professionnels et technologiques.

C'est également cette volonté qui a présidé à  la création d'une délégation académique de la formation professionnelle initiale et continue.
L'on sait que les dispositifs sont nombreux pour accompagner au mieux tous ceux qui souhaitent entamer un parcours dans les voies professionnelles et technologiques. La vocation de la DAFPIC sera de veiller à leur donner une parfaite cohérence  en permettant à chacun de bénéficier de solutions adaptées. Plus que dans les voies générales, les parcours dans les domaines professionnels sont souvent faits de période de recherches, d'incertitudes et de ruptures. C'est alors à nous d'aider à construire des solutions qui permettent de se former en déterminant lequel des dispositifs convient le mieux : apprentissage, formation continue, retour en formation initiale, VAE ? Autant de dispositifs que certains méconnaissent ou pire, opposent!

La mission de la DAFPIC et des pôles qui la composent est plus que jamais de mettre en avant cette nécessaire complémentarité qui permettra au plus grand nombre de bénéficier de parcours adapté à chaque situation. Qu'il s'agisse de mener la réflexion sur l'évolution de la carte des formations en lien avec le conseil régional, de travailler au développement de l'apprentissage en articulation avec les besoins du territoire ou de mieux répondre aux besoins des entreprises via la formation continue, tout doit désormais être envisagé sur une temporalité plus longue en mettant à profit tous les dispositifs qui permettent ou facilitent l'accès à l'emploi.

Pour illustrer ce propos, il n'est que de citer le travail entrepris par l'académie qui a su répondre au plan 500 formations lancées l'an passé par le ministère de l'éducation nationale et qui a permis la création de nombreuses formations professionnelles sur l'ensemble du territoire. Et ce n'est pas tant cette réponse qui doit être retenue que la méthode qui a consisté à s'appuyer sur les Campus des métiers et des qualifications pour la construire collégialement.

Dans une académie qui fait tant pour faire vivre les liens entre l'école et l'économie il est évident que les nouvelles organisations pédagogiques et territoriales que constituent nos 4 Campus labellisés et nos 6 réseaux d'établissements vont jouer un rôle prépondérant puisqu'ils constituent cette maille qui permet la réflexion et le travail collectif. S'y ajouteront bientôt les Comités Locaux Ecole Entreprise CLEE qui seront des instances de rencontres et de débats sur la relation formation emploi à l'échelle de chaque bassin. C'est en leur sein, grâce à l'investissement de nos chargées de mission école entreprise et de nos ingénieurs pour l'école que se construiront des partenariats et des projets permettant de faire vivre "des parcours pleins d'avenir".

Enfin, puisque j'ai commencé cet édito en saluant un grand départ, il convient également de marquer de nouvelles arrivées et des évolutions dans les attributions de nos collaborateurs.
Souhaitons tout d'abord la bienvenue à Mme Florence Jovis qui nous a rejoint en tant que chargée de mission EE tandis que Mme Carine Gauthier voit son poste évoluer avec un temps partagé au sein de la Délégation aux Relations Européennes et Internationales et à la Coopération (DAREIC). Et je n'oublie pas de citer Mme Sylvie Estève, saluée pour la qualité de son travail et qui deviendra d'ici peu directrice du CFA académique, illustrant ainsi la richesse et la complémentarité des parcours....

Didier PINEL
DAFPIC